• Cathline Smoos

Y’a pas que la pluie qui mouille !

Aujourd’hui on laisse son K-way au vestiaire et on se fait un petit topo sur la lubrification : qu’est ce qui mouille, comment ça mouille, et qu’est-ce qu’on fait quand le temps est sec ?



Qu’est ce qui mouille ?


Non votre pénis n’est pas en train de verser une larme de joie à chaque fois qu’il s’excite ! La petite ou grosse goute, s’appelle le liquide pré-éjaculatoire, il est libéré par les glandes de cowper et il sert non seulement à lubrifier légèrement le gland mais aussi à éliminer les résidus d’urines contenus dans l’urètre, l’objectif étant un parfait ventre-glisse pour vos spermatozoïdes jusqu’à l’éjaculation !


Chez les femmes, ça mouille ça coule c’est la fête à la grenouille : Tout d’abord on a la lubrification qui sort à l’entrée du vagin au moment où l’excitation commence, elle est sécrétée par les glandes de Bartholin.


Puis il y a la lubrification vaginale, celle-là est provoquée par l’afflux de sang dans le vagin. En temps normal, le vagin agit comme une éponge et régule la lubrification, mais au moment de l’excitation la lubrification s’intensifie et « l’éponge » vaginale n’est plus en mesure d’absorber tout le liquide !


Et enfin, on a la fameuse éjaculation féminine. Je ferai un topic complet dessus, mais en attendant ce qu’il faut savoir c’est que ce liquide s’écoule par le méat urinaire mais n’est pas composé d’urine, il se libère avec la stimulation du Point G.


Comment ça mouille ?


Alors là c’est changeant, en fonction de votre excitation, mais aussi du beau temps ! Par exemple il arrive que des femmes lubrifient même si elles n’ont pas envie de sexe, et inversement elles peuvent ne pas du tout lubrifier alors qu’elles sont à deux doigt d’exploser de désir !


Qu’est-ce qu’on fait quand le temps est sec ?


On utilise un fucking Lubrifiant ! Le lubrifiant c’est la base des trucs à avoir chez soi, comme un ouvre bouteille ou une machine à faire des barbes à papa (oui parce que le lubrifiant c’est vraiment cool) ! Pour le lubrifiant il y en a à base de silicone (idéal pour les pratiques anales) et à base d’eau (qui reproduit le mieux la lubrification naturelle).


Deux petits conseils :

  • N’utilisez pas d’huile, vaseline, ou graisse végétale car ça détruit le latex des préservatifs.

  • Les lubrifiants Durex c’est de la M****, donc à éviter !

On augmente la durée des préliminaires ! En moyenne une femme a besoin de trois fois plus de préliminaires qu’un homme, alors faîtes durer le plaisir !


49 vues