• Cathline Smoos

Talk dirty to me

On s’en doutait depuis longtemps, faire vibrer nos cordes vocales pendant nos parties de jambes en l’air n’a rien à voir avec la répét’ de la Chorale de dimanche ! Mais quelle est donc la réelle utilité ? Accélérer la jouissance et booster le degré d’excitation !


Alors évidemment, crier ou parler pendant le sexe n’a rien d’obligatoire, mais cela permet d’envoyer un petit message au cerveau de votre partenaire et de lui donner un méga booster ! Et pour vous ?


Vous vous rappelez de la flûte dans Mario qui vous permettait de passer d’un monde à l’autre ? Et bin là c’est pareil c’est un facilitateur d’orgasme, en criant vous vous lâchez et en lâchant prise… et bien vous jouissez !

On comprend mieux pourquoi le Dirty Talking est l’une des pratiques favorites dans les rapports sexuels !


En générale, nous ne sommes pas forcément habitués à parler de façon explicite et cru, mais si c’est pour le bien de notre libido, alors dans ce cas-là il est temps de développer votre talent verbal !


Elargissez votre vocabulaire


La première étape c’est d’abord d’avoir de l’imagination et du vocabulaire, afin de ne pas tourner en rond sur les mêmes mots et termes : grosse bite, chatte, cul, soyez innovant ! Différentes solutions pour peaufiner son dirty vocab’ : la littérature érotique, le porno, les dicos d’argots, creuser dans vos méninges personnelles.


Apprenez à vous connaître


Essayez de repérer les mots à forte charge érotique, repensez à vos fantasmes les plus inavoués : vous préférez la domination, la soumission, vous êtes tenté par la sodomie, les gangbangs, le triolisme, ou même la zoophilie ?

Peut-être que : « J’ai envie de sentir la douceur de ton sexe sur moi » vous excitera plus que « J’ai envie de ta grosse queue profondément » ou inversement. Peut être préférez vous le mystère et la subtilité évocatrice, plutôt que l’explicite très cru.

Peu importe, il ne s’agit pas de réaliser ses fantasmes en réalité mais bien de les utiliser à votre avantage dans votre vocabulaire !


Osez-vous dévoiler


Vous avez un peu de stress à l’idée de parler crument ? peur de passer pour le bouffon du roi ? Vous ne savez pas bien quoi dire ou ne pas dire ?

Pas de souci, déjà dîtes vous que vous avez plus de chance que cela plaise à votre partenaire que l’inverse, commencez par des mots assez subtils, ou bien décrivez une relation sexuelle qui vous excite, exprimez les diverses manières dont vous aimeriez faire l’amour, vos fantasmes.


Collaborer ensemble


Maintenant que vous avez pu tester le Dirty Talking dans vos ébats, vous pouvez alterner le jeu, co-construisez des scénarios érotiques, en alternant la narration. Faite monter l’excitation même à distance, laissez-vous des messages hard sur vos téléphones, jouer avec vos fantasmes et votre excitation.


Il n’y a pas de bon ou mauvais Dirty Talking, le principal c’est de prendre son pied !



22 vues