• Cathline Smoos

Orgazm’Simulator

Jeudi midi, dans la salle d’exposition du Palais des faux-arts de Lyon, à côté de l’estrade, un grand voile blanc cache une machine qu’on imagine fabuleuse.


Au signal de la foule, le drap tombe. « Et voilà la machine », lâche le patron d’Orgazm’Simulator, pas mécontent de son effet.

Car ce n’est pas un tableau plein de sens ou une sculpture de l’intimité, ce n’est pas non plus la peinture d’une expérience authentique partagée qui est dévoilée à la centaine d’hommes présents, mais une jolie femme, bloquée sur le mode simulation orgasmique.


Ce modèle de femme possède un terrain de jeu immense mais avant de pouvoir en profiter, les amateurs devront apprendre à la programmer de manière radicalement différente, afin qu’elle puisse cesser de simuler et commencer à expérimenter.


Pour leur faciliter la tâche nous avons décidé de mettre un petit tuto à leur disposition.



Oui, je simule et alors !?


Oui, le culte de l’orgasme est barbant ! Oui, ça serait plus simple si les médias n’en parlaient pas comme le saint graal ! Oui, c’est pénible d’entendre qu’il y en a certaines pour qui l’orgasme est une évidence ! Oui, on a honte de ne pas y parvenir alors on simule pour éviter les réactions du type : « ça ne t’a pas plût ? « Je suis nul au lit, j’en étais sûre ! Je suis sûre que mon ex m’a quittée pour ça ! »  « Tu en as marre ? », « Sérieux, tu n’as jamais eu d’orgasme ?! Moi j’en ai tout le temps ! ».

Et puis zut, est ce que ça veut dire que je n’aime pas le sexe ? Non. J’aime ça mais je n’y arrive pas, et d’ailleurs sachez que ça m’emmerde encore plus que vous. Alors parlez ou taisez-vous à jamais et laissez-moi faire mon autruche dans mon coin !

Pas de problème les filles, l’orgasme ce n’est pas le saint graal mais c’est quand même plutôt sympa d’en avoir, ça relaxe bien, et ça vous met de bonne humeur, alors si ça vous tracasse suivez le tuto et passez à l’action !


Le B.A.BA de l’orgasme


Tout d’abord l’orgasme est une des manifestations du plaisir sexuel, mais il n’en est pas l’expression unique, vous pouvez très bien avoir du plaisir sans pour autant obtenir un orgasme.Chacun est responsable de son orgasme, on nous a trop longtemps fait croire que la capacité des femmes à atteindre l’orgasme dépendait des compétences de son partenaire, plaçant la femme dans une position d’attente « l’homme donne l’orgasme » et l’homme du côté du performant ou de l’incapable. Tout ceci, est faux archi faux, certes il contribue grandement au plaisir par son attitude, ou les caresses qu’il procure, mais il sera très difficile pour une femme d’obtenir un orgasme de son conjoint sans une participation active de sa part.L’orgasme est un méli-mélo de sensations psychiques, corporelles, et émotionnelles. Il y a une multitude de manière d’obtenir un orgasme, par différentes stimulations : manuelles, linguales, vibrations, aspirations, vaginales, clitoridiennes, anales, urétrales, et encore beaucoup d’autres.Hurlez de plaisir aide souvent les femmes et les hommes à décupler leur plaisir en lâchant prise, mais les cris ne sont pas un signe plus qu’un autre de plaisir. Ne pas avoir d’orgasme est normal surtout si vous ne vous êtes jamais masturbées, ou si vous ne vous masturbez pas. Non, vous n’avez pas de problème physique, vous n’avez tout simplement pas encore trouvé votre recette magique de caresses qui vous mèneront à celui-ci.L’orgasme ça fait quoi ? Vous avez déjà fait des montagnes russes ? Et bien disons que ça fait un peu cette sensation, ça monte, ça envahit d’une sensation agréable et ça redescend ou ça recommence.


Par où commencer ?


Avant d’obtenir un orgasme avec votre partenaire, il vous faudra d’abord passer par l’étape masturbation, ça ne vous tente pas ? Vous trouvez cela sale ? Vous avez déjà essayé mais ça n’a rien donné ? C’est normal !

On ne devient pas champion de BMX en montant une fois sur un vélo, alors un peu de patience, et surtout beaucoup d’entrainement !

L’exploration : comme pour un jouet Kinder, avant de pouvoir l’utiliser convenablement, il faut d’abord regarder toutes les pièces, comment celles-ci fonctionnent et quelles formes ont-elles ? Pour votre corps c’est pareil, donc hop allez chercher un miroir de poche et regardez-vous.Découverte des sensations : touchez les différentes zones de votre corps, touchez, pincez, caressez, tapotez.


La masturbation : base de l’orgasme


Il existe différentes positions pour se masturber, à vous de trouver celle qui vous convient le mieux : allongée sur le dos, allongée sur le ventre, à genoux, sur le côté.

En fonction de votre sensibilité, vous apprécierez le contact direct sur la peau, ou un contact indirect en gardant vos sous-vêtements par exemple, ou même vos vêtements. Vous apprécierez, peut être un support plus mou comme un coussin, ou bien votre main, le doigt ou un vibromasseur pour la stimulation.

Essayez différentes vitesses de stimulation, certaines aiment les mouvements lents d’autre plus rapides, d’autre encore crescendos ou decrescendos.

Si vous souhaitez masturber votre partenaire : Attention à bien avoir vos ongles coupés, la peau des muqueuses est fragile ! Restez connecté à votre partenaire, c’est-à-dire touchez ses cuisses, son ventre, soyez proche d’elle, nous n’avons reporté que de très rare cas de vagins mangeur d’hommes, vous pouvez donc y allez sereinement .

Voici quelques techniques en images, que vous pouvez tester seule ou à deux :




Et après ?


Petit à petit, vous arriverez à bien maîtriser votre corps et donc à obtenir des orgasmes de plus en plus intenses, et surtout beaucoup plus rapidement. Au début de leur quête de l’orgasme, les femmes mettent environ 30 minutes à l’obtenir, avec l’habitude elles y arrivent généralement entre 30 seconde et 2 minutes…

Une fois que vous maîtrisez bien vos orgasmes, pas question d’attendre que votre partenaire découvre de lui-même comment vous faire jouir, c’est à vous de prendre les choses en mains par différentes techniques :


  • Mettez-vous dans la position avec laquelle vous avez le plus de chance d’obtenir un orgasme, c’est-à-dire celle dans laquelle vous vous masturbez usuellement : missionnaire, andromaque, levrette, peu importe.

  • Respirez profondément et essayer de vous détendre, ne vous concentrez pas sur l’orgasme mais sur vos sensations

  • Reproduisez la pression, et les mouvements que vous utilisez pour la masturbation sur votre partenaire (sur son pubis) tout en basculant votre bassin d’avant en arrière.

  • Fermez les yeux et fantasmez.

  • Et bien tu vois, finalement ce n’était pas si compliquée !

Evidemment, ce n’est pas une liste exhaustive, nous n’avons pas évoqué les différents types d’orgasmes, et les autres méthodes très efficace pour y parvenir, mais hors de question de vous donner toutes les clefs, votre curiosité fera le reste !




0 vue