• Cathline Smoos

La chlamydia n’est pas une fleur !

« Jamais sur terre il n’y eu d’amoureux Plus aveugle que moi dans tous les âges Mais faut dire que je m’étais crevé les yeux En regardant de trop près son corsage


Une jolie fleur dans une peau de vache Une jolie vache déguisée en fleur Qui fait la belle et qui vous attache Puis, qui vous mène par le bout du cœur » 

G.Brassens


Depuis que notre vaisseau a atterri sur la planète Tinder, beaucoup de nouveautés se sont Happn’s !


La multiplication des partenaires a ses avantages ses inconvénients. On baise, on baise, on se suce la tirelire, on veut de l’intensité, du fast sexe sans réfléchir, et finalement on laisse notre gant à un doigt dans son emballage dans la poche arrière de notre Jean. Puis on se rassure comme on peut avec un « T’as rien, j’ai rien, non ? ».


Les Chlamydies


C’est une bactérie très contagieuse (vaginal, anale, orale), elle se traite très bien avec des antibiotiques.

Le vrai problème de cette infection c’est qu’il est assez rare d’avoir des symptômes, en général  les hommes peuvent ressentir des brûlures au moment d’uriner, des douleurs dans les testicules, et parfois des écoulements jaunâtres ou blanchâtres par l’urètre, bonne app’. Les symptômes s’ils sont présents n’apparaissent que 3 semaines après l’infection…

Sans traitement, les chalmydiae créent des stérilités chez l’homme et la femme.


Les Herpès


L’herpès génital est un virus qui reste à vie dans l’organisme, il se manifeste par des petits boutons sur les parties génitales, il existe des traitements qui peuvent réduire la crise mais qui ne feront pas disparaître le virus totalement.


Bouton de fièvre et herpès génital : Ils sont de la même famille, en générale le HSV 1 est responsable des herpès sur la bouche, et le HSV 2 des herpès sur les parties génitales, mais cela ne veut pas dire qu’un herpès génital ne peut pas se transmettre sur la bouche et inversement ! C’est un virus bénin mais pas beau à voir et qui crée beaucoup de fatigue, la meilleure solution consiste donc à éviter les rapports sexuels pendant les périodes de crises.


Les condylomes génitaux


C’est un virus, qui se remarque par des petites verrues externes (gland, pénis, vulve) ou internes.  Il est créé par le papillomavirus (HPV) il peut toucher les femmes et les hommes. Les condylomes créent des micro-lésions sur les muqueuses, ce qui permet au HPV de se diffuser. Il existe plusieurs traitements.

En général  les symptômes (petites verrues) apparaissent au bout de 3 mois. Le préservatif ne permet pas totalement de se protéger, il vaut mieux faire des examens régulièrement si vous enchaînez les parties de jambes en l’air.


Les conseils pratico-pratiques


Clairement, je ne vais pas vous dire d’utiliser une gaine pour vos prélis (car personne ne le fait), même si c’est la meilleure solution, ni d’arrêter de vous envoyer en l’air, alors comment on limite les risques ?

  • On évite de se brosser les dents 2h avant et après les léchouilles, pour éviter les plaies dans la bouche

  • On évite de garder le sperme dans la bouche, donc soit vous lui demandez de finir dans un mouchoir ou ailleurs, soit vous avalez tout rond fissa-fissa.

  • On évite de se sucer la tirelire avec des aphtes, les dents de sagesse qui poussent, etc.

  • On met une petite goutte de lubrifiant sur son frein avant de mettre la capote pour avoir plus de sensations, ou on achète des préservatifs extra lubrifiés.

  • On pense COLLECTIF, en minimisant les transmissions et en se protégeant, on a peut -être un espoir de pouvoir baiser sans capote un jour !

  • On se fait fait dépister aux CIDAG, CéGIDD dans les hôpitaux publics, c’est gratuit !

  • On arrête d’être naïf et de croire que l’autre nous dira s’il a une MST, donc on propose de se protéger on n’attend pas que cela soit l’autre qui nous propose.

Soyez lucides ! C’est déjà assez difficile pour quelqu’un de vivre avec une MST, il ne vous connait pas assez pour assumer en être porteur devant vous, et par la même occasion prendre le risque d’être rejeté, que vous le disiez à tout le monde, et que vous partiez en claquant la porte !


Si on peut facilement évaluer le degré d’ouverture des cuisses de son partenaire, ce n’est pas le cas sur son ouverture d’esprit en fin de soirée.



36 vues